Hier je vous disais que quand vous avez un blog, tout se raconte, toute tranche de votre vie y est relaté. Aujourd'hui je vais parler de quelque chose qui m'a bouleversé et dont je ne suis pas encore remise...

Tranches de Vies à Carrefour:

4 super bonnes copines décident un lundi soir d'aller faire quelques emplettes et d'y prendre un dessert vu que les magasins et supermarchés ferment tard en ce mois de Décembre. 4 Jeunes filles en short et débardeur, ça attire l'attention faut croire par cette soirée d’été! Je décide de faire vite mes emplettes et de laisser les filles faire les leurs de leur cotés!

Toujours aussi tête en l'air, je fais mes petites emplettes nonchalamment et je réalise après quelques minutes, qu'a coté de moi, toujours ce même homme avec un seul produit dans sa main, mais qui passe dans tous les rayons ou je suis. Je décide de revenir sur mes pas, d'aller dans un autre rayon et de revenir au rayon précédent, le voila encore là. Je commence à trouver ça bizarre, et je décide de faire plus attention et je ne peux rien faire puisqu'il ne tente rien. Plus je fais les emplettes et plus je sens un regard persistant sur moi et je commence mine de rien à flipper en réalisant que je n'ai rien dans mon sac si ce type décide de m'agresser.

Les emplettes finies, je décide de retrouver mes copines mais voila que je ne les trouve pas et que Monsieur Sadique continue à me suivre, avec qu'un seul produit en main. En m’arrêtant dans un rayon vide, je sens les pas accélérer derrière moi et toujours ce même homme, je commence à paniquer, je ne trouve pas les employés ni les agents de sécurité et sens toujours cette présence derrière moi.. Il m'a rattrapé et commençait à me saisir les mains quand un agent m'a entendu crier (Je n'avais même pas conscience que je criais) et s'est rapproché! Cet homme s'est enfui mais j'ai eu la peur de ma vie aujourd'hui. Je ne m'en suis pas remise et ne pense pas que j'irais faire les courses après le boulot de sitôt, c’était effrayant car je n’arrête pas de me demander ce qu'il aurait pu me faire si cet agent n’était pas arrivé...

Je ne comprends pas que maintenant vous ne pouvez plus marcher en sécurité et que même dans les supermarchés vous pouvez vous faire surprendre.. Je suis sideré, j'ai passe au moins une demie heure avec des policiers pour porter plainte et donner une description du type en question. Et je n'ai pas pu le confronter, je crois que c'est un peu facile de dire : Tu aurais pu te defendre, mais une telle frayeur m'a habitée que je n'ai pas eu de courage..

Retour à l'accueil